21/02/2015

La Tribune de Genève, porte-voix de l'UDC valaisanne ?

Samedi 21 février, la Tribune de Genève fait les grands titres avec l'initiative valaisanne qui veut interdire les couvre-chefs en classe. En fait, personne n'est dupe, il s'agit de stigmatiser les jeunes musulmanes qui viendraient avec un foulard en classe. Après l'initiative malheureuse contre les minarets, l'UDC version nationale ou locale continue à développer son fonds de commerce qui est de faire croire que l'identité de la Suisse est menacée parce que des personnes arborent des signes qui n'appartiennent pas à la religion chrétienne. Cette stratégie bien pensée a pour but de dresser les habitants et habitantes de ce pays les uns contre les autres et votent ce genre d'interdictions en croyant prévenir les dérives intégristes. 

Au contraire, vouloir légiférer sur des problèmes inexistants, voire marginaux, a pour effet de stigmatiser la population musulmane dont une grande partie est suisse. Cette attitude est de nature à menacer la cohésion sociale et le bien vivre ensemble. Quant aux leçons de féminisme que des éminents représentants de l'UDC veulent donner aux musulmans, il serait bon de leur rappeler certains fondamentaux de leur parti, relayés par leur Conseiller fédéral Ueli Maurer, à savoir que la place des femmes est à la maison et aux tâches ménagères.

Enfin, on peut s'étonner que la Tribune de Genève accorde autant de place à une initiative lancée en Valais alors que le parlement genevois vient de refuser un projet de loi émanant...de l'UDC évidemment (!) et qui demandait la même chose que l'initiative valaisanne. On me rétorquera qu'il faut laisser la place au débat. Mais quand l'objet du débat ne relève pas d'un réel problème, on fait le lit des extrémistes en le médiatisant à l'excès.

 

 

 

18:55 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | | |