27/10/2013

Alcool et hospitalisations :où incohérence et mauvaise foi font bon ménage...!

Ils ont donc franchi la ligne rouge! Qui ? la majorité des députés de la commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national. Comment ? en votant l'initiative du conseiller national UDC Bortoluzzi qui proposait de faire payer les frais d'hospitalisation aux personnes arrivant aux urgences pour alcoolisation aigüe. Si cette décision est confirmée par le plénum, cela fera voler en éclat le principe de solidarité inscrit dans la Lamal avec des conséquences dangereuses pour la santé publique.

Sachant qu'ils vont supporter tous les frais liés à une hospitalisation, les personnes concernées ou leurs proches éviteront une prise en charge avec tous les risques que cela comporte pour la santé, y compris la mort. A cela s'ajoute le fait que la moitié des personnes hospitalisées pour intoxication alcoolique (parmi les 45-74 ans) sont dépendantes et que cela permet de les orienter vers des structures de soins adéquates. 

D'une manière plus générale, est-ce correct de faire porter la charge de certains excès sur les seules épaules des personnes concernées quand on fait une promotion toujours plus agressive des boissons alcooliques, que les jeunes y ont accès très facilement et peuvent se saoûler avec des alcools forts à bon marché ? 

Rappelons que le Conseil national vient récemment de refuser toute mesure susceptible de rendre l'alcool moins accessible en refusant d'entrer en matière sur un prix minimal ou sur une limitation de la vente de l'alcool au détail pendant la nuit.

En ce moment, les questionnements éthiques et la cohérence se sont pas au rendez-vous dans les discussions de nos conseillers nationaux.

 

 

11:16 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |